[A/L] Alexandre

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[A/L] Alexandre

Message  Julien le Jeu 12 Aoû - 18:55

Bonsoir à tous,

Il m'a fallu plusieurs semaines avant de me décider à poster une présentation sur ce forum mais un ami très actif sur ces pages à réussi à m'en convaincre. En effet, je suis très heureux de vous lire : la politesse imposait donc que je vous rendisse la pareille ! C'est une excellente idée je crois, de se présenter tous avant la rentrée, c'est convivial et on peut se faire une idée sur ses futurs camarades. Smile

Je lis beaucoup de littéraires ici, je vous en rend grâce ! Pour ma part, je suis issu d'une terminale ES d'un lycéen provincial et tous - entourage comme enseignants - s'imaginaient que je courrais après un IEP ou une école de commerce. Mais il existe parfois des forces qui vous indiquent un chemin plus singulier et plus noble. Je crois qu'une hypokhâgne sied très bien à celui qui veut prendre du recul face à son temps et ne pas accepter de se plier à sa décadence. L'ascèse que nous demandera cette classe et la profondeur de ce que nous y étudierons lui font revêtir un caractère d'étrange beauté, ce qui n'est pas sans me plaire, me fasciner...

J'ai hâte de vous rencontrer, toutes et tous, vous semblez si sympathiques ; mais les vacances sont trop courtes.

Comme beaucoup, j'aime la littérature presque plus que la philosophie. Pourquoi ? Parce que si la philosophie veut donner un sens à notre monde et la morale une conduite aux hommes, ces deux disciplines sont toujours celles de la raison, du moins du réflexif. Alors que la littérature - l'art, oui - fait d'abord appel à nos sentiments pour nous faire cheminer vers la Beauté et la Vérité. Quoi de plus humain ?
Mes auteurs favoris : difficile à dire. Stendhal par habitude, Gary par divertissement, Gracq par fascination. Une oeuvre ? Oberman, de Senancour. Et sinon... j'aime beaucoup la musique classique - mais pas seulement. Très attentif aux sciences et à l'actualité politiques, j'affectionne particulièrement les essais de sciences sociales ou les revues de sciences économiques - on ne renie pas ses origines. Wink Vous comprendrez donc que je sois inquiet pour les langues anciennes l'an prochain : du retard à rattraper, des souvenirs de collège à exhumer. Aussi, j'ai choisi allemand mais compte l'arrêter dès que je pourrai - je suis mauvais.
Je me tiens à disposition pour toute question ! Smile Et vous remercie, encore une fois, du temps que vous consacrez à ce forum pour le rendre vivant et utile et au temps que vous aurez offert pour la lecture de ce timide article.

Julien
Julien

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26
Localisation : Sologne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Alexis le Jeu 12 Aoû - 19:36

Bienvenue parmi nous, Alexandre. Smile Je pense aussi qu'un côté quelque peu réactionnaire demeure dans l'essence même d'une hypokhâgne, contre les moeurs de notre époque farouchement opposées aux humanités classiques. Ce qui est fort dommageable.
Commences-tu le Latin ou le Grec ancien ?

Alexis

Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Julien le Jeu 12 Aoû - 19:48

Salut Alexis Smile
Oui, "réactionnaire"... c'est très intéressant. Aurions-nous un devoir de Réaction ? Je le crois ; tant que ce n'est pas au sens politique. Wink
Et bien, je vais commencer le grec et le latin (que je prends avec spécialité). J'ai fait trois ans de chaque au collège, mais ai perdu toutes mes bases de grec je le crains. Quant au latin... Je ne me souviens que du latin de messe !
Et toi ?
Julien
Julien

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26
Localisation : Sologne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Alexis le Jeu 12 Aoû - 19:56

Je continue le Latin, et je débute le Grec ancien. Je prends ces deux enseignements également en spécialité. Tu songes à t'orienter vers une khâgne spécialité lettres classiques ?

Alexis

Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Alexis le Jeu 12 Aoû - 19:57

Ou "Songes-tu", c'est beaucoup mieux je trouve. Very Happy

Alexis

Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Julien le Jeu 12 Aoû - 20:42

Ah d'accord, je suppose que pour toi ce sera classique. Smile Pour ma part, je n'y pense pas. Je vais déjà essayer de tenir le premier trimestre puis l'année et après... Nous verrons.
Julien
Julien

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26
Localisation : Sologne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Firenze le Jeu 12 Aoû - 21:31

Bienvenue à toi, frère Beyliste !


Dernière édition par Firenze le Sam 7 Juil - 10:18, édité 1 fois

Firenze

Messages : 39
Date d'inscription : 12/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Julien le Jeu 12 Aoû - 22:00

Merci Firenze ! Mais sais-tu qu'il a pourtant fait HK et KH à Fénelon ? Nous deviendrons peut-être des Denis Podalydès dans quelques années ^^ A réciter le Sleen en Rouletabilles guitrysés Wink
Julien
Julien

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26
Localisation : Sologne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Alexis le Jeu 12 Aoû - 22:01

Firenze : Ou quand quelque homme d'Etat juge que La Princesse de Clèves est un ouvrage suranné, dans une volonté d'annihiler la culture littéraire française.

Alexandre : J'ai la très fâcheuse habitude de prévoir sur le long terme. Un de mes gros défauts. Smile

Alexis

Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Firenze le Jeu 12 Aoû - 22:19

Ah la culture de masse...


Dernière édition par Firenze le Sam 7 Juil - 10:17, édité 1 fois

Firenze

Messages : 39
Date d'inscription : 12/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Alexis le Jeu 12 Aoû - 22:35

J'ai acheté la semaine dernière Le Nouvel Observateur. L'article principal en était "Les Géants de la pensée" (Jacqueline de Romilly, Edgar Morin, Jacques Le Goff notamment). Cela m'a rassuré; la France renferme encore de grands penseurs. Mais la relève s'avère inquiétante...Le monde est devenu tellement aseptisé...
Je suis tout de même content de pouvoir tenir ce discours sans pour autant être considéré comme étant élitiste.

Alexis

Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  LuckyLuke le Jeu 12 Aoû - 22:48

Bienvenue à toi Julien ! A quand donc Mathilde Wink ?


Alexis a écrit: Cela m'a rassuré; la France renferme encore de grands penseurs.

Que vos regards rétrospectifs sont rapides et péremptoires (si j'ai bien saisi) !!! Laissons les penseurs s'affirmer et mûrir...
Injuste ou non, l'Histoire, seule, retient les noms (qu'ils soient grands ou non Cool ).

LuckyLuke

Messages : 30
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Alexis le Jeu 12 Aoû - 23:17

Je crois en effet m'être mal exprimé. Je pense qu'il y aura toujours ce que j'appelle de grands penseurs, des érudits, des savants. Mais comme le dit Firenze, au nom d'une culture de masse, on ne favorisera plus leurs travaux, leurs recherches. Ils ne feront plus autorité. Et je pense que nous sommes déja bien engagés sur cette voie.
Désolé Alexandre, nous occupons la partie qui est censée te concerner par notre petit débat. Neutral

Alexis

Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  LuckyLuke le Ven 13 Aoû - 0:15

Merci pour cette précision Very Happy ! (même si je ne suis pas d'accord Rolling Eyes ...)

LuckyLuke

Messages : 30
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Paul_Claude le Ven 13 Aoû - 10:24

Bienvenue Alexandre, étant plus scientifique que littéraire, je préfère ne pas intervenir dans votre débat que je trouve tout de même passionnant.

J'aurais juste une petite question, de quelle partie de la province viens-tu ?

Paul_Claude

Messages : 12
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Julien le Ven 13 Aoû - 10:49

Pour répondre à ta question Paul Claude, je viens de Sologne. Grand territoire boisé et marécageux du Centre de la France, terre de chasse incontournable, c'est le pays de Raboliot et du Grand Meaulnes. Connais-tu ?

Quant au petit débat, je le trouve charmant ! Et je voudrais y introduire une provocation : que penser des Nouveaux Philosophes ? Puisqu'on évoque le Nouvel Obs, aviez-vous lu le dossier sur le "pouvoir intellectuel" ? Outre les figures - ridées - de Nora, Gauchet et caetera, on y évoquait une nouvelle génération : des BHL, Onfray, Bruckner (pour ne prendre que les plus jeunes, exit Glucksman). Participent-ils à cette paupérisation de la pensée et à cette vulgarisation de la philosophie que vous dénoncez ? Very Happy

Permettez moi de vous citer au moins un très grand philosophe français de notre temps - j'entends par là qu'il a crée un système de pensée très cohérent et une théorie brillante et rigoureuse : René Girard... Peut-être est-ce normal : chaque génération pousse quelques rares esprits dont les noms seront retenus. Et les autres ? Ils n'auront connu le succès que de leur vivant. ^^
Julien
Julien

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26
Localisation : Sologne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  perlapin le Ven 13 Aoû - 12:15

Bienvenue, dear Alexandre ! N'aie crainte, nous autres compatriotes de la région Centre, un trimestre à H4 ne suffira pas à nous faire renier nos ardeurs. Plus encore ; si nous passons celui-là, c'est un bon pas d'entrepris pour nous ériger un sûr guet dans le torrent éducatif du reste de nos deux (ou trois) années Smile

L'appât de votre conversation ne peut qu'attirer le grizzli en quête d'un pot de miel de conversation, alors me voilà. Certains d'entre vous constateront que j'avais déserté le forum depuis quelques jours ^^

Je crois qu'il est malaisé de juger de quelconque manière notre temps présent de manière catégorique, justement parce qu'il est contemporain. Cet aspect ne condamne pas en lui-même la possibilité d'une sentence ; mais dans un monde globalisé, c'est finalement le seul mode de pensée et d'évolution auquel nous avons prise. Donc, rien de comparable. En effet l'histoire, de par son caractère révolu, inspire un tout autre cortège de réflexions et de méthodes. Il est alors peut-être plus simple de comparer deux périodes passées entre elles que le présent et le passé. Du moins, c'est comparer une vache avec une vache, sans faire intervenir d'écureuil ; non pas que tout cela soit fondamentalement différent, mais que notre perception l'est, profondément.
Que de lignes étranges pour dire quelque chose de simple !

Ferais-je un sacrilège si je remarque que la tribune que j'ai lue il y a quelques temps d'Edgar Morin, dans Le Monde, sur la gauche, m'a déçu ? Sans doute est-ce une affaire de forme. Le jugement de la tribune de BHL serait donc peut-être également à réviser, si même un grand intellectuel ne s'en sort pas si bien (je parle du premier, évidemment). Avouons tout au moins que le penseur médiatique s'en est très mal sorti sur la forme, très orale, peu élégante ! Je suis sans doute trop sot pour avoir saisi la grande spécificité du fond. J'implore son pardon Smile

On ne peut savoir qui l'Histoire retiendra. Girard ("le Hegel du Christianisme !" haha) me semble bien parti de par l'immensité de sa pensée et son caractère novateur. Qui plus est il est très critiqué, longtemps dédaigné en France, exilé aux États-Unis... De bons points pour lui ^^ Mais il ne faut pas non plus oublier que le monde intellectuel d'un temps, ce sont de grandes figures, mais également tout un milieu plus ou moins stimulant sans qui les penseurs les plus talentueux ne peuvent émerger totalement. C'est une mine de travaux, de références futures, qui peuvent se distinguer par leur pertinence sans qu'ils ne puissent perdurer dans la postérité.
Autrement dit, alors même que nous semblons sur ces pages critiquer un peu la qualité des goûts de l'opinion publique, il serait étrange de juger les valeurs des intellectuels en s'interrogeant sur lesquels perdureront dans la mémoire de cette dernière. Il y a des grands penseurs des temps passés qui sont oubliés. Ou déformés, ou décriés. La plupart a lu Candide et non Leibniz. Le combat intellectuel fait des dégâts.

À mon humble avis, il faudrait aborder le terme exaltant de "réaction" dans son sens physique ; une résistance. Une persévérance ! Il a rarement été du devoir des penseurs ou d'un milieu de redresser la société toute entière mais, à défaut, il est nécessaire de sauvegarder les scintillements d'idées, quelle que soit l'intensité des rafales qui menacent la précarité de nos petites flammes.

Pour en revenir à toi, Alexandre, (sujet officiel de ce topic ^^), tes goûts littéraire sont selon moi les témoins d'une grande ouverture. Quelle joie de me figurer quelques nouveaux débats prochains sur les oeuvres de Gracq... Je constate que toi aussi, as été saisi de sa frénésie des italiques. Nous nous soignerons ensemble !
perlapin
perlapin

Messages : 55
Date d'inscription : 13/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Othmane le Mar 17 Aoû - 19:10

Bonjour, personnellement je passe juste faire un petit coucou.
Othmane
Othmane

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2010
Age : 27
Localisation : Lanhelin, Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Julien le Lun 23 Aoû - 0:07

Bonsoir à tous,

Je vous prie de m'excuser pour ce silence : j'étais parti au bord de mer rejoindre mes parents quelques jours. Mais ça n'a pas dû chagriner beaucoup puisque mon topic est presque désert ! Smile Merci Perlapin pour ton commentaire : nous avons eu l'occasion d'échanger à ce propos.

En vérité, il n'y plus rien à dire - maintenant que nous avons l'assurance de nous rencontrer avant le matin de la rentrée. Mais je souhaite vous faire partager un rêve que j'ai eu il y a deux nuits ; certains l'ont peut-être vécu avec moi.

J'atterris dans une salle de cours légèrement brumeuse dont la forme et l'agencement ne sont pas sans me surprendre - une salle de cours comme je n'en avais jamais connue, de forme ovale et dont l'estrade est située sous le niveau du luisant parquet. Nous étions sans doute une centaine d'élèves, apeurés et blottis derrière nos pupitres IIIème République. Je découvris - je ne sais comment - que nous étions en cours d'anglais, visiblement la première heure de la journée puisque je me souviens d'un relent de thé au lait - ce dont je bois le matin. Le maître se lèva et monta sur son bureau, ce qui mit fin à tout chuchotement dans la salle. L'homme était de grande taille bien que légèrement voûté, aux épaules larges et aux mains visiblement puissantes. Au centre de sa grosse face, un nez camus qui surplombait une bouche en biais ; ses yeux étaient noirs et perçants ; et ses sourcils comme les buissons de neige de Séchard (chez Balzac, vous vous souvenez ?). Il était entièrement vêtu de velours vert pomme - il portait un costume à grosse côtes et le plus amusant des détails était celui de grosses chaussures rondes, en velours vert elles aussi. Je sentis la tension et pressentis l'ordre arriver. En effet, l'homme commanda : "Rendez-vous aux toilettes. Chacun me fait quelque chose... Vous comprenez ? Je veux que vous me fassiez de bons gros cacas. Et j'attends une description de vos excréments en anglais, à la manière de Virgina Woolf. Je veux trois pages, trois pages ! Vous avez une heure." Comme si le tonnerre s'était abattu sur la classe pour nous libérer de notre torpeur, nous partîmes tous à la recherche de nos ateliers créatifs. Une fois arrivé, j'entrai dans un cabinet et me concentrai. Je voulais que la plus belle des crottes sortît de moi pour faciliter ma description de ses cratères et qu'elle eût les plus éclatantes couleurs. Malheureusement rien ne vint. Et l'heure passa. Et voici que je me réveille ! Je me rends compte que j'avais rêvé et ris de la bêtise de ce dont je me souviens. Je sors de mon lit, m'habille et jette un oeil sur le calendrier : "nous sommes jeudi 2 septembre". Panique ! Je cours jusqu'à la rue Clovis - étonnamment proche de chez moi. Mais j'arrive trop tard et suis renvoyé de cours, puis de l'établissement. Et de pester contre ces angoisses qui m'avaient fait perdre une place très précieuse. Je me dirige vers le Luxembourg... Véritable réveil.

Ce qui m'a amusé dans ce rêve - outre la mise en abyme -, c'est qu'il révèle bien quel genre d'angoisse je peux avoir avant la rentrée : une excitante angoisse. Enfin, ce n'est qu'un rêve. Certains d'entre vous sont peut-être de bons freudiens et pourront me dire que qu'ils en pensent. Sinon, avez-vous aussi ce genre de rêve ? Ahah n'hésitez pas à les partager. Nous pourrions les mettre en commun, les rassembler en recueil et les soumettre à publication. "Angoisses nocturnes et autres divagations oniriques ; chroniques ashquatriennes". Qu'en pensez-vous ?

Vivement mercredi soir ! Smile
Julien
Julien

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26
Localisation : Sologne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Alexis le Lun 23 Aoû - 0:47

Je pense que certains freudiens se livreraient avec plaisir à une interprétation -rocambolesque ? - de cette petite rêverie. Je ne peux vous faire part de mes rêves -assez rares - concernant la rue Clovis : je peine à m'en souvenir exactement; tout est est extrêmement confus,vague et incohérent. Mais cette incohérence n'est-elle pas justement l'essence même du rêve ?
Aussi la crainte, l'imagination, l'appréhension ... souvenons-nous, chers amis, de Rousseau dans Les Rêveries du promeneur solitaire :

"Qu'ai-je encore à craindre d'eux puisque tout est fait ? Ne pouvant plus empirera mon état ils ne sauraient plus m'inspirer d'alarmes. L'inquiétude et l'effroi sont des maux dont ils m'ont pour jamais délivré : c'est toujours un soulagement. Les maux réels ont sur moi peu de prise ; je prends aisément mon parti sur ceux que j'éprouve, mais non pas sur ceux que je crains. Mon imagination effarouchée les combine, les retourne, les étend et les augmente. Leur attente me tourmente cent fois plus que leur présence, et la menace m'est plus terrible que le coup. Sitôt qu'ils arrivent, l'événement, leur ôtant tout ce qu'ils avaient d'imaginaire, les réduit à leur juste valeur. Je les trouve alors beaucoup moindres que je ne me les étais figurés, et même au milieu de ma souffrance je ne laisse pas de me sentir soulagé. Dans cet état, affranchi de toute nouvelle crainte et délivré de l'inquiétude de l'espérance, la seule habitude suffira pour me rendre de jour en jour plus supportable une situation que rien ne peut empirer, et à mesure que le sentiment s'en émousse par la durée ils n'ont plus de moyens pour le ranimer. Voilà le bien que m'ont fait mes persécuteurs en épuisant sans mesure tous les traits de leur animosité. Ils se sont ôté sur moi tout empire, et je puis désormais me moquer d'eux." Première promenade

Alexis

Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Clarisse le Mar 24 Aoû - 17:07

Cher Camarade,
Vous qui paraissez être une personne à l'esprit si admirable, plein de finesse et de modestie, pourriez-vous répondre à cette interrogation qui me taraude et que je vous soumets bien humblement :

Pourquoi avoir choisi comme pseudonyme "Julien", si votre prénom est Alexandre ? Comment diantre doit-on vous appeler ?

Clarisse
Clarisse

Messages : 9
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Julien le Mar 24 Aoû - 20:23

Clarisse,

Ces flagorneries m'inquiètent... Pour répondre à ta - légitime - question : j'utilise toujours un pseudonyme sur les forums, dont celui-ci lorsque je me suis inscrit. C'est du même ordre qu'un LuckyLuke ou Perlapin. Pourquoi un prénom ? Je ne sais pas, c'est vrai que ça entretient la confusion. Mais Julien, parce que Sorel et Gracq ; voilà tout Wink Je m'appelle bien Alexandre.

Une question à mon tour : pourquoi me vouvoyer ?

Au plaisir de te rencontrer mercredi Smile
Julien
Julien

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26
Localisation : Sologne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Clarisse le Mar 24 Aoû - 21:34

En vérité, cher Julien-Alexandre,

Le tutoiement instaurerait une relation de proximité amicale qui pourrait sous-tendre que j'éprouve une certaine sympathie à ton égard. Or, j'ai pour principe de ne pas entretenir d'amitié avec les scatophiles -même refoulés (il est vrai que je suis un peu freudienne).

Au plaisir.
Clarisse
Clarisse

Messages : 9
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Julien le Mar 24 Aoû - 21:42

Clarisse a écrit:Le tutoiement instaurerait une relation de proximité amicale qui pourrait sous-tendre que j'éprouve une certaine sympathie à ton égard.

C'est ironique ou tu es aussi froide et condescendante que tu le laisses croire ?
Si tu n'éprouves pas de sympathie, comme tu dis, je ne t'oblige pas à me sortir du "cher camarade" ou "cher Alexandre".

A moins que tu ne m'aimes pas parce que je suis très mauvais en allemand... ^^
Julien
Julien

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26
Localisation : Sologne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Clarisse le Mar 24 Aoû - 22:16

Cher Alexandre-Julien,

Je ne savais pas que l'utilisation d'un langage adapté, c'est-à-dire formel, signifiait de manière nécessaire un copinage vulgaire ou révélait un quelconque souhait d'amitié gluante. Voilà qui est simplement la marque d'une estime, que tu ne sembles pas même te porter à toi-même au vu des aveux fécaux que tu nous offres - ou, peut-être, que tu te portes trop, à la lecture de quelques lignes bien peu sobres. Quant à la camaraderie, elle est indéniable, qu'elle soit ou non voulue.

Pour ce qui est de l'allemand, libre à toi de faire de ta médiocrité un sujet de plaisanterie.

Au plaisir.
Clarisse
Clarisse

Messages : 9
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [A/L] Alexandre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum